01 Moulin à eau Drolshagen

Hagener Straße 1

Depuis huit siècles un moulin à grains a a été mentionné  à cet endroit. C'était le seul moulin du village et il appartenait au monastère des cisterciennes de Drolshagen. Depuis la sécularisation du monastère, il est exploité en privé. La roue à aubes a tourné pour la dernière fois dans les années 1960 suite à la "mort des moulins" (La photo montre le moulin à l'avant  droite, derrière l’actuel hôtel "Zur Brücke").
 
Wassermühle - Bannmühle des KlostersLe moulin fut déjà mentionné en l'an 1235 dans le deuxième document le plus ancien connu de Drolshagen.  Il fut offert aux Cisterciennes de Drolshagen par le comte Heinrich et son épouse Megthildis von Sayn "en possession éternelle" comme moulin du couvent. En 1594 l'archevêque Ernst de Cologne déclara que ce moulin ainsi que celui d'Eichen, mentionné pour la première fois en 1512, étaient des moulins banaux, ce qui obligeait les agriculteurs locaux à faire moudre leur grain exclusivement dans ces moulins. En juin 1717, ce privilège fut confirmé à nouveau par le Prince Électeur Joseph Clemens de Cologne. Vers 1800, le moulin est loué au meunier Wilhelm Ihne pour une rente de 178 Rtl. En 1807, la vente du moulin par le gouvernement de Hesse fut reportée et le moulin fut loué pour 12 ans à Matthias Fischer de Drolshagen pour 345 Rtl. de rente annuelle. Après l'expiration du bail, la propriété fut transférée de la Hessen-Darmstädte à l'État prussien, qui vendit le moulin à Theodor Alterauge en 1825. Cependant, il ne géra pas le moulin lui-même, mais le loua à la famille Kick. En 1902, le moulin fut en grande partie incendié et quelque temps plus tard, il fut acquis par la famille Vogt, dont les descendants de la troisième génération vivent toujours dans l'ancien moulin, qui a été fermé dans les années 60.

(Abb.: Stadtarchiv Drolshagen, Sammlung Felix Stahlhacke)

Retour à l'aperçu