0 L'histoire de Drolshagen

Parking Mühlenteich - en face de l'hôtel zur Brücke, Hagener Str. 12 (début et fin de la visite)

La ville de Drolshagen forme avec la vieille ville et les 57 localités et lieux de vie une agglomération comptant plus de 12.000 habitants sur une superficie de 67 km². Le peuplement permanent commença probablement au IXe siècle, en 1184 le lieu fut mentionné pour la première fois et en 1477 il reçut le statut de ville. L'église romane date du XIe siècle, le monastère fut offert en 1232.

La ville, qui appartient au district d'Olpe en Westphalie, est située à une altitude de 350 à 500m, près du barrage Lister/Biggetal, dans un paysage de moyenne montagne: Rothaargebirge. Environ 40% de la superficie est utilisée pour l'agriculture et 40% pour les forêts.

Au Haut Moyen Âge, la région appartenait à la dynastie Ravensburger de laquelle était originaire Mechthild qui épousa le comte Heinrich III de Sayn. Après sa mort en 1248, elle vendit la propriété à l'archevêque de Cologne Konrad von Hochstaden. Depuis lors, Drolshagen appartint au duché de Westphalie, qui était lui-même affilié à l'électorat de Cologne. Les seigneurs de Drolshagen vivaient sur place.

Dès 1167 du minerai d'argent fut extrait d’une mine près d'Iseringhausen sur le territoire de Drolshagen, par attribution de l'empereur Friedrich I. Barbarossa. Depuis la fin du Moyen Âge, diverses mines de minerai furent exploitées dans la partie sud de Drolshagen et le métal extrait fut traité dans des fonderies et des marteaux. En 1477 Ruprecht,  le prince électeur de Cologne, accorda à Drolshagen le statut de ville. La construction des murs d’enceinte avait débuté deux ans auparavant. Drolshagen  rejoignit la Hanse au début du XVIIe siècle. À l'époque, le travail de l'acier et l’artisanat du tannage étaient des activités importantes qui ont perduré jusqu'au XXe siècle. Depuis 1658, un marché hebdomadaire et trois foires y avaient lieu.

À la suite des guerres napoléoniennes, notre région fut attribuée en 1802 au Grand-Duché de Hesse-Darmstadt. En 1816, après le Congrès de Vienne,  Drolshagen fut placée avec le duché de Westphalie sous administration prussienne. En 1838 un incendie détruit entièrement la substance encore médiévale de la ville à l'intérieur des murs d’enceinte, sauf l'église. En deux ans, la ville fut reconstruite et la rue principale en ligne droite droite avec ses rues latérales à angle droit, caractérise encore aujourd'hui le paysage urbain. Drolshagen n’a pas subi de destructions majeures pendant la Seconde Guerre mondiale.

Jusqu'au XXe siècle l’agriculture est restée l’activité principale de la ville mais l'industrialisation avait commencé dès la seconde moitié du XIXe siècle et s'était intensifiée à partir de 1903 grâce au développement du réseau ferroviaire. Depuis 1969, la commune néerlandaise Haskerland, qui fait aujourd'hui partie de De Fryske Marren, avec sa capitale Joure, est jumelée avec Drolshagen.

Dans les villages appartenant à Drolshagen, la visite des lieux suivants est particulièrement recommandée: Le moulin à eau à Eichener Mühle, mentionné dès le milieu du 13ème siècle, est très joliment situé.  À Sendschotten, la chapelle Saint Michel et sa statue de Notre Dame portée en procession, l'Ümmegang, dans la campagne début juillet. L'ancienne chapelle "Maria Geburt" à Hützemert et la chapelle de pèlerinage baroque "Rosenkranzkönigin" à Wenkhausen. Toutes les églises et les chapelles vous invitent à vous arrêter et dans les villages,  la nature vous offre de nombreux endroits romantiques à découvrir.

 Les armoiries de Drolshagen sont divisées en quatre parties par la croix de Cologne. Les trois diamants bleus des champs un et quatre étaient les armoiries des seigneurs de Drolshagen. L'ancre dans les champs deux et trois est le symbole de Saint Clément, le Saint Patron de l'église paroissiale. La flèche commémore Saint Sébastien, à qui un autel a été dédié dès la fondation de la ville. par le Schützengilde (Guilde des tireurs)

 

 

 Retour à l'aperçu